•  

    Celtique ballade harpe !

     

     

     choix musical en ce mercredi !

     

    Deux mains cherchant passage.

    Un sourire strié.

    La harpe vous partage Hélène, en deux moitiés dont chacune est en cage.

    Jean Tardieu. 

    Doux mercredi ! 

     

     choix musical en ce mercredi !

    Des pensées pleines de tristesse et d'émotion pour nos Amis Belges !!!

    Partager via Gmail

    50 commentaires
  •  

     

     

     

     C musique ! 16

     

     

     

    Le saxophone       C musique ! 16

     

    Quand un saxophoniste saisit son saxophone
    On voit ses doigts courir le long de la colonne
    Comme s’il dégrafait les boutons d’une robe
    C’est par ces ouvertures que les sons se dérobent

    Ainsi qu’un tord boyau qui sort d’un alambic
    L’air passe par un tuyau et se change en musique
    L’air qui passe au travers remplace les paroles
    Et l’on sent dans l’air chaud des présences d’alcool

    Quand il joue en solo souvent sans partition
    Il fait pleuvoir les notes sans précipitation
    C’est comme une eau de vie qui coule dans ses vers

    Il a chaud il est bien la musique s’écoule
    Il serre son instrument en lui donnant des becs
    Comme sur les bancs publics deux amoureux roucoulent

     

    Alain Hannecart.

     

     Le Saxophoniste !

    Partager via Gmail

    55 commentaires
  •  


     

     

    Vieux piano !!!

     

     Mercredi ma musique !

     

     

    L'âme ne frémit plus chez ce vieil instrument ;
    Son couvercle baissé lui donne un aspect sombre ;
    Relégué du salon, il sommeille dans l'ombre
    Ce misanthrope aigri de son isolement.

    Je me souviens encor des nocturnes sans nombre
    Que me jouait ma mère, et je songe, en pleurant,
    À ces soirs d'autrefois - passés dans la pénombre,
    Quand Liszt se disait triste et Beethoven mourant.

    Ô vieux piano d'ébène, image de ma vie,
    Comme toi du bonheur ma pauvre âme est ravie,
    Il te manque une artiste, il me faut L'Idéal ;

    Et pourtant là tu dors, ma seule joie au monde,
    Qui donc fera renaître, ô détresse profonde,
    De ton clavier funèbre un concert triomphal ?

     

     Mercredi ma musique !

    Doux mercredi mes Aminautes !

     

    Clic pour vérifier

     

    Partager via Gmail

    59 commentaires